« Back

Aujourd'hui

Aujourd'hui > History

Photo of a Canadian soldier, circa the 1970s.
Maintien de la paix de 1945 à aujourd’hui

Depuis la Deuxième Guerre mondiale, les Forces canadiennes ont envoyé des artilleurs lors d’au moins 33 déploiements dans le monde.

En 1956, Lester Pearson a valorisé le rôle international du Canada en matière de maintien de la paix. Durant la crise du canal de Suez, le Canada a envoyé des soldats pour stabiliser la région. Pearson a aidé à créer la Force d’urgence de l’ONU (FUNU). M. Pearson a reçu le prix Nobel de la paix pour ses efforts.

Plus de 25 000 Canadiens ont effectué des missions de six mois de la FUNU à Chypre, entre 1964 et 1993. Depuis 1974, plus de 12 000 Canadiens ont servi au plateau du Golan, dans la Syrie occupée. Entre 1948 et 1988, les Canadiens ont représentée 10 % des casques bleus de l’ONU, ce qui correspond à 80 000 personnes.

Après la Guerre froide, les Forces canadiennes se sont concentrées sur le maintien de la paix et le rétablissement de la paix. En 1993, le Canada a envoyé le 1 RCHA en Yougoslavie, avec des mortiers de 81 mm. Ils ont lancé des obus éclairants comme moyen de dissuasion.

Depuis 1947, plus de 125 000 Canadiens ont servi dans le cadre de missions de l’ONU. Au total, 130 Canadiens y ont perdu la vie.

 

Opérations en Afghanistan 2001-2014

Le 11 septembre 2001, des terroristes ont lancé une série d’attaques sur les États Unis. Le 7 octobre 2001, les É. U. et leurs alliés ont envahi l’Afghanistan.

Après la chute du gouvernement taliban, l’ONU a autorisé une force dirigée par l’OTAN. En 2002, le Canada a mobilisé un groupement tactique pour combattre en Afghanistan. Les soldats des FC patrouillaient à Kaboul et ont aidé à rebâtir l’Armée afghane. L’infanterie, l’artillerie et les blindés du Canada ont pris part aux opérations terrestres.

En février 2006, des artilleurs ont utilisé l’obusier léger M 777 de 155 mm. Des Canadiens ont été les premiers à utiliser le M 777 au combat. Le rôle de combattant du Canada en Afghanistan a pris fin en 2011. La majorité des soldats canadiens ont quitté l’Afghanistan, et ceux qui sont restés se sont concentrés sur la formation de l’Armée et de la Force policière afghanes.

Plus de 40 000 membres des FC ont servi de 2001 à 2014. Au total, 158 soldats canadiens y ont laissé la vie, dont 9 artilleurs.

 

Le Régiment royal – Aujourd’hui

Aujourd’hui, le Régiment royal compte des unités de la Force régulière et de la Force de réserve. L’Armée canadienne appelle les régiments de la Force régulière le Royal Canadian Horse tandis que ceux de la Force de réserve sont les Régiments d’artillerie de campagne, ARC.

La Force régulière compte cinq unités, dont quatre régiments opérationnels et une école d’artillerie. Les quatre régiments de première ligne sont le 1 RCHA à Shilo, le 2 RCHA à Petawawa, le 4 RAAG à Gagetown et le 5 RALC à Valcartier.

L’Artillerie royale a des unités de la Force de réserve à l’échelle du Canada. On compte actuellement 16 Régiments d’artillerie de campagne et 43 batteries. Le capitaine général du Régiment royal est le souverain régnant. Le colonel commandant est le chef honoraire du Régiment royal.

L’artilleur-major est l’officier général le plus haut gradé de l’Artillerie. Le colonel régimentaire assurer la direction des lignes d’opération. Le Commandant de la maison mère aide au maintien des traditions et de l’histoire du régiment.

Photo Credit - Bombardier A. Nicholson, RCA.