1970 > History

L’après-guerre 1945-1948

Le gouvernement du Canada a démantelé ou transféré à la Milice la plupart régiments créés durant la Deuxième Guerre mondiale. En 1947, le gouvernement du Canada a autorisé une force active de 25 000 membres, ainsi qu’une Force de réserve supplémentaire de 50 000 membres.

En mai 1945, l’Artillerie canadienne comptait cinq régiments d’artillerie dans la zone d’occupation britannique en Allemagne. Le Canada comptait trois régiments de campagne, un régiment antichar et un régiment d’AAL. Ces cinq régiments sont restés en Allemagne jusqu’à l’été 1946.

En 1946, le 1er Régiment d’artillerie de campagne, RCHA, est retourné à Petawawa. L’Artillerie l’a renommé le 71e Régiment, RCHA, et l’a déménagé à Shilo (Manitoba). La BFC Shilo est devenue le site permanent de l’École de l’Artillerie royale canadienne.

Photo of 1RCHA, 1952.

La Guerre froide 1945-1991

La Guerre froide a commencé avec la défaite de l’Allemagne en 1945. Elle a pris fin avec la chute de l’Union soviétique en 1991. En 1949, le Canada est devenu membre fondateur de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord.

En 1950, l’OTAN a établi une « force de défense intégrée » en Europe. De 1951 à 1992, des régiments canadiens se sont alternés au service en Allemagne de l’Ouest.

Le Canada a signé le traité du Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord (le NORAD) avec les É. U. en 1958. C’est une entente de défense interarmées contre une attaque nucléaire par l’Union soviétique, et elle demeure active.

Durant les années 1960, l’Artillerie royale canadienne a déployé la roquette de 762 mm. La roquette Honest John utilisait des ogives nucléaires et des ogives non nucléaires conventionnelles. Le Canada avait des armes capables de tirer des armes nucléaires jusque dans les années 1980.

Plus de 1 200 Canadiens sont morts en service durant la Guerre froide. Le Régiment royal continue de servir en tant que force de l’OTAN du Canada.

 

La première guerre du Golfe 1990-1991

En août 1990, la guerre a éclaté en Iraq après que ce pays ait envahi le Koweït. Le 9 août 1990, le Canada a envoyé la 119e Batterie de défense antiaérienne, ARC, dans le golfe Persique. Elle devait assurer la défense antiaérienne de trois navires canadiens dans le golfe Persique. Les navires faisaient partie de l’engagement du Canada à l’égard de l’ONU.

Le Canada a stationné le 119e Batterie de défense antiaérienne sur des navires. La batterie a tenu des exercices de tir réel en septembre 1990. Chaque navire comptait des artilleurs et des Javelin à bord. Les navires canadiens sont arrivés dans le golfe Persique le 23 septembre 1990. Ils ont effectué des tâches de patrouille de l’ONU, y compris l’abordage de navires, dans le cadre de l’embargo imposé à l’Iraq.

La 119 n’a tiré sur aucun aéronef ennemi. Le 13 mars 1991, elle est revenue au Canada. Le Canada n’a eu recours à aucune unité terrestre. Le Canada n’a signalé aucune victime canadienne durant la 1re guerre du Golfe.