Aujourd'hui > Great Gunners

LGen AB Leslie OMM, MSC, MSM, CD (1957- )

Photo of LGen AB Leslie OMM, MSC, MSM, CD

Andrew Leslie est né en décembre 1957. Il fait ses premières années d’études au Canada, aux États Unis, en France, à Chypre et en Suisse. Suivant la tradition militaire de sa famille, il s’enrôle dans la Réserve de l’Armée de terre en 1977 (30e Régiment d’artillerie de campagne) à l’Université d’Ottawa. Il entreprend ensuite des études supérieures à Londres, en Angleterre, tout en étant affecté à la Honorable Artillery Company. En 1980, il assiste à un séminaire organisé à Vienne, en Autriche, par l’Académie mondiale pour la Paix à l’intention du personnel de l’ONU. En 1981, il est muté dans la Force régulière et affecté au 1 RCHA, en Allemagne. Pendant cette période, il suit le cours de commandant de troupes de l’Armée de terre britannique, le cours de commando de l’Armée de terre française, le cours de combat corps à corps et le cours de renseignement de combat.

Après avoir effectué une série de périodes de service en campagne auprès d’unités de combat mécanisées et aéroportées en Allemagne, à Chypre et au Canada et avoir occupé des postes de commandement jusqu’au niveau du régiment, au début de 1995, il est promu colonel et nommé chef d’état major du secteur Sud (au niveau de la brigade) auprès de la mission des Nations Unies en ex Yougoslavie. La Médaille du service méritoire lui est décernée en reconnaissance de ses actions sur la ligne de feu pendant les combats menés autour de Knin en août 1995. Il accède ensuite au poste de chef d’état major de l’ONURC (au niveau de la division), puis à celui de chef d’état major de la FPNU (au niveau de la mission). Après la passation des pouvoirs des Nations Unies aux forces de l’OTAN, le brigadier-général Leslie revient dans l’Ouest du Canada en qualité de chef d’état major du Secteur en 1996 et sert à ce titre durant les inondations au Manitoba, au printemps 1997.

En juillet 1997, il devient commandant du 1er Groupe brigade mécanisé du Canada (1 GBMC), une formation principalement composée d’infanterie, où l’accent est mis sur l’entraînement interarmes de tir réel. Au début de 1998, le 1 GBMC est déployé sur la rive Sud de Montréal pour contribuer aux opérations de secours aux sinistrés pendant la tempête de verglas. Le 1 GBMC participe ensuite à une série presque ininterrompue d’exercices aux niveaux du groupement tactique et de la brigade. La même année, le brigadier-général Leslie reçoit l’Ordre du mérite militaire. Au début de 1999, le 1 GBMC oriente davantage ses efforts vers des missions complexes de soutien de la paix et de rétablissement de la paix, dans l’attente d’un déploiement au Kosovo.




LGen, The Honourable Roméo A. Dallaire OC, CMM, MSC, CD (Ret’d), BSc (1946-)

Photo of LGen, The Honourable Roméo A. Dallaire

Le lieutenant-général Roméo A. Dallaire est né à Denekamp, aux Pays Bas. Il s’est enrôlé dans l’armée canadienne en 1964 après avoir été membre des cadets et de la Force de réserve pendant quatre ans. Il a étudié au Collège militaire royal de Saint-Jean (Québec) et a obtenu un baccalauréat ès sciences du Collège militaire Royal de Kingston (Ontario). Il a également suivi des cours au Collège de commandement et d’état major de la Force terrestre canadienne, à Kingston, et au Marine Corps Command and Staff College des États Unis, en Virginie.

Il a occupé divers postes de commandement, d’état major et d’instruction au Canada et en Allemagne, dont ceux de commandant du 5e Régiment d’artillerie légère du Canada, à Valcartier (Québec), directeur – Besoins en ressources terrestres responsable de tous les besoins de la Force terrestre canadienne en matière d’équipement opérationnel, et directeur – Artillerie.

En 1989, il a assumé le commandement du Collège militaire royal de Saint-Jean. Après avoir suivi, en 1991, le cours supérieur de commandement et d’état major au Royaume Uni, il a été nommé commandant du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada, à Valcartier. En 1993, il est devenu commandant de la Mission d’observation des Nations Unies Ouganda Rwanda (MONUOR) et de la Mission des Nations Unies pour l’assistance au Rwanda (MINUAR), cette dernière lui ayant valu la Croix du service méritoire.